TITLE

Dans les dialogues avec les enfants, vous rencontrez certains mots peu courants qui ont besoin de leur être bien expliqués.

Le lexique du site est là pour vous aider.

 

Trois exemples ci-dessous...

Doxologie

Formule de bénédiction, d’action de grâces, acclamation de louange, ou profession de foi, qui termine les grandes prières liturgiques, en guise de conclusion.
Par exemple, à la fin du Notre Père :
« Car c’est à Toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles… »

Limbes

Mot qui vient du latin « limbus » : frange, lisière.
On dit aussi « les enfers » (au pluriel – du latin « infernus » : inférieur) qui désigne la partie souterraine de la terre. Ainsi, dans le Credo, au sujet de Jésus : « est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers… »
Ces mots désignent un lieu, difficile à définir, qui n’est ni l’enfer, ni le Ciel : le séjour des morts où les âmes des justes de l’Ancien Testament attendaient la venue du Sauveur :

« Le séjour des morts où le Christ est descendu, l’Écriture l’appelle « les enfers », le « Shéol » ou « l’Hadès », parce que ceux qui s’y trouvent sont privés de la vision de Dieu. » (CEC 633)

Au sujet des enfants morts sans baptême, voir CEC § 1261 ou 1283

Reposoir

C’est un autel décoré de fleurs et de cierges, destiné à accueillir le Saint Sacrement au cours de la procession, soit du soir du Jeudi Saint, soit de la fête du Saint Sacrement.